Aujourd’hui, nous fêtons un cinquantenaire.

Journée du souvenir, aujourd’hui à Corbas. Alain Baio, ancien chef pilote du CVVL et qui a formé de nombreux pilotes dans notre club, est venu fêter un anniversaire.

Le 18 juin 1968, c’était un Mardi, notre ami Alain Baio prenait son essor pour un 1er vol avec Didier. Le 18 juin, c’est la date idéale pour les appels. Pour Alain, c’était l’appel vers les nuages. Nous ne savons pas ce qu’était la météo ce jour là. Y avait il des cumulus ? Ce que l’on sait c’est que le vol avait duré 32mn et c’était sur le M200 F-CDHU.

Aujourd’hui, le vol a duré 3h23 sur le Janus F-CNAN. Mais toujours avec Didier. Il ne faut pas changer les habitudes.

Nous souhaitons à Alain, et bien évidemment à Didier, de beaux vols à venir. RDV dans 50 ans.

Le plaisir de voler n’a pas de frontières

Voici une vidéo proposée par Pierre-Adrien. Certains d’entre vous, peut être, ne parlent pas anglais. D’autres auront besoin d’un dictionnaire.

Mais est il nécessaire d’être bilingue pour comprendre le sens de cette vidéo ? Le plaisir de voler est partagé par tous et dans toutes les langues. Il n’y a qu’à constater la satisfaction sur les visages, jeunes et plus âgés, pour noter que ce plaisir est présent en France comme en Grande-Bretagne.

Les similitudes ne s’arrêtent pas là : dans la vidéo, on peut voir un CLSH (G- bien entendu pour immatriculation anglaise et pas F-CLSH comme notre LS8) et même un VV.

Le CVVL participe à l’exposition « le 8ème s’envole » le 18 et 19 mai.

Le CVVL, avec son simulateur, a participé à ces journées aux quelles participaient plusieurs associations du monde de l’aviation. Certaines d’entre elles nous étaient bien connues (voir ci-dessus la liste des participants aux journées thématiques).

Le beau temps et le samedi 19, journée du pont de la Pentecôte, n’ont pas favorisé la fréquentation de cette exposition. Mais notre simulateur a quand même connu le succès auprès de jeunes et moins jeunes.

Merci aux valeureux pilotes du CVVL qui ont fait les instructeurs à l’ombre et les pieds sur terre : Georges, Jean-Louis, Laurent, Raphaël et Jean.

 

Le 7G a pris son envol

Notre nouveau Twin (nom D-8203, prénom 7G) a effectué son 1er vol avec Jean-Pierre et Jean-Louis. Ses parrains, qui l’ont accompagné sur les fonds baptismaux du vol à voile à Corbas, l’ont trouvé très agréable à piloter. Les élèves, qui vont avoir la chance d’en profiter, vont pouvoir s’exercer avec une machine qui a beaucoup de potentiel.

Une remarque toutefois. Son prénom 7G n’autorise pas ses futurs pilotes à faire des acrobaties. D’autant que 7G c’est beaucoup trop pour la structure du planeur et de ses passagers.

 

Quizz printemps

Pour ceux qui aiment s’embêter avec les Quizz photos, pas facile avec la neige de ce printemps. Mais il y a quelques indices sur la photo pour ceux qui connaissent un peu les Alpes en planeur ou autrement.

PS : J’ai enlevé les données EXIF sinon trop facile avec date et heure de prise de la photo

11 VD BIA

Aujourd’hui, 2 collèges de St Étienne (l’Externat St Michel et Notre Dame de l’Espérance) ont accompagné, à Corbas,  11 collégiens qui suivent les cours du BIA.

Adieu, les aspects théoriques des cours. Bonjour, les exercices pratiques du vol en planeur. Certains jeunes étaient bien un peu crispés à l’idée de voler dans un aéronef sans moteur mais on leur a expliqué que, ainsi, ils ne risquaient pas de pannes.

Merci à Maurice (GO), Charles, Jean-Marie, Jean-Louis, Jean-François (GP : gentils pilotes) leurs accompagnateurs dans les airs.

Merci à Guillaume le GR (Gentil Remorqueur).

Des trous, des p’tits trous, encore des petits trous

Un article du Monde avance qu’il y a 3.000.000 de trous dans un avion de ligne.

http://www.lemonde.fr/physique/video/2018/04/27/la-si-delicate-physique-des-trous_5291552_1650706.html

Bon, sur une remorque de Twin il n’y en a pas autant. Mais certainement plusieurs centaines.

Nos valeureux riveteurs, qui ne sont pas les poinçonneurs des Lilas mais plutôt les poinçonneurs de Corbas, ont bien avancé sur la finition de cette remorque où un Twin sera bien à l’abri.

Gloire à eux et un grand merci pour ce travail important.

Sniff !!!

Séquence émotion au CVVL. Notre Twin KI va partir pour l’Estonie dans un voyage qui promet d’être long. Le voyage aller a pris 27h sans le planeur sur la remorque (Lituanienne elle). Alors le voyage retour avec le Twin sur la remorque (pas toute jeune : elle a vu naître Tuture) via l’Allemagne et la Pologne !!! Combien d’heures ?

Mais il est bien empaqueté. Il devrait résister au trajet.

Bien que beaucoup d’entre nous ont volé sur cette machine pendant leur instruction, le plus ému fut notre ami PO qui pense avoir été lâché sur ce Twin. Inconsolable et fleur bleue notre royal Kambouis.