Naissance au CVVL

Le CVVL a le plaisir d’annoncer une naissance dans le club. C’est un AH25E. Le nouveau né se porte bien, il se prénomme D-KLKL (en attendant le baptême français). Il mesure 25m mais 26 en allongeant les bras. Curieusement, le nouveau né n’a pas de maman mais 3 pères que vous pouvez voir sur la photo : Paul Desbenoit, Pierre Mailhé et Hugues Hamelin. Les papas sont impatients d’arroser le bébé car, on le sait très bien, bébé non arrosé, bébé mal né !!

UN NOUVEAU NE CHEZ JONKER SAIPLANES

Après des mois d’attente, l’entreprise Jonker Saiplanes a profité du 10ème anniversaire du premier vol de son fameux JS1 Revelation pour présenter au monde entier son nouveau-né.. le JS3 Rapture.

Planeur de 15m d’envergure équipé de volets de courbure – tout comme son aîné – , on notera sa configuration « ailes hautes » originale. Sans plus attendre, découvrez quelques photos du nouveau bébé.

Photos © Jonker Sailplanes/Justin de Reuck

Balise Pioupiou du CVVL

pioupiouBonjour à tous,

Bonne nouvelle : Hier, François MARRE a installé, devant le hangar, notre balise Pioupiou, avec un habile recyclage du mât de sa planche à voile ……:-)  Merci à lui !

Pour ceux qui ne savent pas, cette balise donne le vent en direct sur l’aérodrome. Elle est positionnée par GPS, envoie ses relevés par le réseau SIGFOX, et est alimentée par une pile longue durée. Le coût de fonctionnement est égal à 0.

Les données transmises sont disponibles à :

https://pioupiou.fr/fr/561

et la carte des balises installées en France est à :

https://pioupiou.fr/fr/map

On peut aussi avoir l’info par téléphone, mais c’est bien moins pratique

En km/h :09 72 47 71 41

En nœuds :09 72 47 71 81

Prix d’un appel classique vers un fixe.

Sur le site Pioupiou, il est fait mention d’applis iOS et Android, mais il semble que ce n’est pas encore développé 🙁

A bientôt, on avance au CVVL.

Bruno J

Faites-vous offrir ce bouquin pour Noël…… :-)

Vu dans Aérobuzz :

Le vol à voile est aujourd’hui la forme la plus aboutie du vol humain, à la fois parce que les planeurs sont devenus les plus optimisées des machines volantes, mais aussi parce que les vélivoles ont acquis une connaissance approfondie de leur environnement. Entre piloter un planeur et faire du vol à voile, il y a des heures de vol et des années d’apprentissage. C’est ce long chemin initiatique que balise l’ouvrage de l’allemand Bernard Eckey intitulé « Maitriser le vol à voile ».

Ce pavé de près de 400 pages qui est devenu une référence pour les vélivoles allemands et anglophones, est aujourd’hui disponible en français, grâce au travail de traduction réalisé par Jo Lanoë, un breton, instructeur planeur à Québec, qui ne l’a pas simplement traduit mais également francisé.

En s’appuyant sur son expérience qui se chiffre à plus de 3.500 heures de vol et surtout plus de 300.000 kilomètres parcourus sur la campagne (dont 7 vols de plus de 1.000 km), Eckey a théorisé le vol en planeur de longue distance. Il en propose une analyse pédagogique de tous les aspects. Le découpage du sujet permet à chaque pilote quelque soit son niveau d’y trouver des informations et des conseils qui l’aideront à accéder à l’étage supérieur. C’est à la fois pointu et d’un accès facile. Une approche qui ne peut que donner de l’envergure aux ambitions de tout vélivole, même à celui qui n’est pas encore sorti du local et qui un jour ira chercher des courants ascendants au-delà de la ligne d’horizon.

Pas plus que Solar Impulse, le planeur ne préfigure évidemment pas la locomotion aérienne de demain, mais il n’empêche qu’il n’existe pas, en aéronautique, meilleur exemple de développement durable que le vol à voile. Le moment est peut-être venu d’en prendre conscience. G.R.

Maîtriser le vol à voile

ULM SAMBA XXL

Bonjour à tous,

Samedi 4 juillet au matin, nous avons fait venir à Corbas un ULM, pour voir et tester.

Voici le mail de Paul DESBENOIT du 2 juillet, à tous les membres :

Pour développer l’activité du CVVL, le CD poursuit l’étude pour l’achat d’un ULM. L’objectif serait de pouvoir l’utiliser pour la formation initiale,  la formation ULM, des voyages/reconnaissances des terrains et du remorquage planeur. Dans ce cadre, nous avons demandé à la société Aquilair de venir nous présenter le SAMBA XXL. Il sera à Corbas ce samedi de 9h30 à 11h30. Venez nombreux pour découvrir ce type de machine plutôt sympa. A très bientôt.

Il était donc là, bien joli, et semble avoir séduit les présents. Voici quelques photos, avec un lien dropbox :

ULM SAMBA XXL à CORBAS

Bruno

SONY DSC

SONY DSC

 

UN CIRCUIT EN L’AN 2000

Bonjour,
Trouvé dans un AVIASPORT du siècle dernier (1972, ça fait un moment !), un article rigolo et prospectif sur ce qu’aurait pu être un circuit en l’an 2000………
Bon, 15 ans après la date prévue, on y est pas tout à fait, et heureusement.
Le planeur de 32m et 64 de finesse, c’est fait, comme aussi les divers calculs de vitesse avec notre électronique, mais j’espère que l’on aura jamais la détection de thermiques et leur position sur écran, parce que là, notre sport perdrait beaucoup de son intérêt…….
A oublier aussi l’écran que l’on passe son temps à regarder, plutôt que dehors.
Et la dernière phrase est quand même la plus vraie……
Allez, bons vols en 2015 !

Bruno J

Un circuit en l'an 2000

OGN (Suite)

En plus de pouvoir suivre les planeurs en vol, OGN permet de tenir presque la planche en tout cas de donner un outil de vérification du nombre de vols faits chaque jour.
Ce système est pour l’instant un peu expérimental car l’avion n’est enregistré que si le Flarm est actif au décollage donc allumé un peu avant la mise des gaz (20s)
Mais sur la photo ci dessous tout est OK sauf l’enregistrement du DR 400 dans la base OGN mais c’est fait maintenant.

Flight Log CVVL