Le vol à voile avait déjà ses articles en 1931

Un retour dans le passé.

Déjà en 1931, le vol à voile donnait lieu à article dans la presse. Dans le journal Tout Faire et Savoir du dimanche 29 mars 1931, un article donnait les principes du vol plané, la description de l’action des commandes et la définition de la finesse (12 en 1931, plus c’était de la science fiction !!). Notons, qu’à cette époque, les pilotes étaient très classe : la tenue de rigueur était costume/cravate. Ce devait être ce que l’on appelait la belle époque.

Vous trouverez l’article dans la zone membres Téléchargements/Documents utiles ou directement par ce lien: Article complet

Merci à Pierre Rouchouse qui a déniché ce journal dans une brocante.

P.S. : les pilotes actuels boutonneux pourront trouver, en bas de page 4, un conseil de médecin pour traiter l’acné.

tout-faire-1931

70 ans de vol à voile à Corbas : manifestation du 18 septembre 2016

C’est avec un peu de retard que nous publions cette vidéo sur l’anniversaire du club. Mais tout vient à point pour qui sait attendre.

Cette manifestation a été l’occasion pour anciens et actuels membres du club de se retrouver autour de planeurs bois et toile. Le Javelot et l’Emouchet, qui nous avaient été aimablement prêtés pour l’occasion, en étaient l’illustration. Pour les uns, cela rappelait de beaux souvenirs et, pour les autres qui ne volent que sur des machines modernes, d’appréhender ce que pouvaient être les vols dans les temps que les moins de 20 ans ne peuvent connaitre. Des photos du siècle dernier apportaient une touche de nostalgie supplémentaire.
André Monet, président après Jules Cartillier qui en fut le 1er président, a succédé à Bruno Jonery, détenteur actuel de la charge, pour retracer la longue histoire du club. Les 1ers planeurs sont arrivés à Corbas en 1946 mais ce n’est que le 25 janvier 1977 que le club a été porté sur les fonds baptismaux après une prise d’indépendance de la section Vol à Voile de l’Aéro-Club du Rhône et du Sud-Est

Dommage que la météo ne fut pas de notre partie mais cela n’a pas empêché le club de proposer une journée, certes empreinte d’un peu de nostalgie, mais riche de souvenirs et de plaisir de se retrouver.